Emmanuel Gardeil

Metteur en scène

Né en 1982, il découvre l'art lyrique en étant dès quinze ans accessoiriste puis assistant au sein de la compagnie Chants de Garonne dirigée par son père, Jean-François Gardeil, dans une dizaine d'ouvrages. Avec ce dernier, il co-écrit quelques années plus tard une adaptation des Dialogues des carmélites de Poulenc intitulée Blanche, où figuraient notamment Guillemette Laurens et Maryse Castets. Depuis, il a également continué sa formation comme stagiaire-assistant à l'Opéra de Paris dans une reprise de la célèbre production de Platée de Laurent Pelly.

 

Parallèlement à des études de Lettres modernes, il a été baryton pendant une dizaine d'année. Formé au CNR de Toulouse puis au département musique ancienne du CNR de Paris, il a abordé une vingtaine de rôles dans différentes compagnies, principalement en opérette et dans le répertoire mozartien.

 

En 2008, il signe sa première mise en scène avec une adaptation de L'Etoile de Chabrier pour l'association bordelaise Opéra Bastide.

 

En 2010, il crée une version réduite des Nozze di Figaro intitulée Les Noces de Figaro... ou presque pour la compagnie Chants de Garonne. Il a depuis repris cet ouvrage en collaboration avec l’orchestre Opus 13 (dir. Dominique Spagnolo) puis avec l’Ensemble Orchestral de Bordeaux (dir. Lionel Gaudin-Villard).

 

En 2011, il met en scène l'Elisir d'Amore avec Chants de Garonne puis en 2013 La Vie parisienne... ou presque. La même année, il est engagé par l’Orchestre de la Philharmonie d’Aquitaine (dir. Bruno Ricaud) pour réaliser un Don Giovanni.

 

Avec la Maîtrise Saint Joseph de Lectoure (dir. François Bonnet), il a abordé depuis 2012 trois ouvrages d'Isabelle Aboulker: Douce et Barbe-BleueMarco Polo et la Princesse de Chine et Martin Squelette.

  

En 2016, il accède avec son équipe - Madeleine Nicollas (costumière), Jean Ghilardini (décorateur) et Marion Jouhanneau (créatrice lumières) – à la finale du concours CFPL/Théâtre des Champs-Elysées. Il reprend également sa mise en scène de Douce et Barbe-Bleue, cette fois avec la Maîtrise du Conservatoire d’Agen (dir. Bernard Janssens), puis aborde L’Orfeo de Monteverdi avec Chants de Garonne.

 

En 2016/2017, outre des reprises de Vie parisienne et Noces de Figaro, il met en scène Les Brigands d’Offenbach avec Chants de Garonne, une adaptation pour enfants de La Périchole avec la Maîtrise St Joseph, Carmen avec La Fabrique Opéra Bordeaux-Aquitaine (dir. Lionel Gaudin-Villard) et enfin, avec l'Ensemble Les Bagatelles (dir. Romain Dumas), il écrit et met en scène un spectacle intitulé LyriKa Broadway.

 

Pour la saison 2017/2018, il reprend Périchole, Vie parisienne et Orfeo, met en scène Le Barbier de Séville et écrit un vaudeville lyrique intitulé Lyrico Cabaret pour Chants de Garonne, puis reprend Carmen pour la Maîtrise de l'Opéra National du Rhin (dir. Luciano Bibiloni).  

 

En 2018/2019, il reprend Barbier de Séville et Lyrico Cabaret et aborde Les Mousquetaires au Couvent pour la compagnie Divinopera sous la direction de Romain Dumas puis écrit une adaptation du Directeur de Théâtre de Mozart pour Chants de Garonne.

En 2019/2020, il met en scène Don Pasquale de Donizetti puis reprend Lyrico Cabaret et Directeur de Théâtre.

Pour les prochaines saisons, il prépare une Flûte enchantée de Mozart et une adaptation de Hansel et Gretel de Humperdinck pour Chants de Garonne, mettra en scène au Théâtre de Montauban Solal et le Centaure de Bertrand Lavaud-Bach et signera le livret de Joseph et ses frères pour la Maîtrise St Joseph.